XAVIER MOEHR

Art génétique - biologic art

mer fixité vox temp-réel  vi(t)e  tu(e) mémoire machines humaines
memorex se meurt
exons fluidité automate logiques écrit écran prothèse neuronale corps écrit corps écran

<------------
Book Livre

critiques musiques vidéos peintures tirages biographie
contact english
----------->

Je  préfère la femme Courbet, interactive sans éléctra, à l’homme courbé.






Une intersensualitée concoctée  pour une exposition intitulée: “HYPERCEPTION”, du clic-age pour cyber-erectus.

“Toucher l’origine du monde”  fut perçue de façon diamétralement opposé à Paris et à Tokyo.

Les uns touchent partout, les autres regardent seulement.
À Paris, ils ne trouvent pas l’électricité.
À Tokyo, ils ne cherchent pas la sensualité.
De la perception idéographique à celle alphanumérique
Elle sert de bénitier sans eau et sexe sec.

Un peu d’humour peu apprécié par le curateur;
J’ai ri, riez aussi.
l'origine du monde courbet
“Toucher l’origine du monde” huile sur  toile, sexe en limaille de fer et aluminium brossé - 1996 - collection privé - Tokyo.